1. Home
  2. Médical et thérapeutique
  3. Anatomie, arthrose et arthroplastie du genou

Anatomie, arthrose et arthroplastie du genou

Dans ce module, vous allez être informé sur les sujets suivants :

1) Anatomie du genou

L’articulation du genou relie la partie supérieure et inférieure de la jambe.

L’articulation du genou est formée de 3 os :
  • l’os de la cuisse (fémur)
  • l’os du tibia (tibia)
  • la rotule (patella)
L’articulation du genou comporte 3 compartiments:
  • le compartiment médial (côté intérieur de l’articulation du genou)
  • le compartiment latéral (le côté externe de l’articulation du genou)
  • le compartiment fémoro-patellaire (entre la rotule et l’os de la cuisse).
Le cartilage du genou

À l’extrémité de ces os où s’articule l’articulation, l’os est recouvert de cartilage. Ce cartilage permet de faire glisser plus facilement les surfaces articulaires l’une sur l’autre afin de permettre un mouvement souple et indolore dans l’articulation.

Deux morceaux de cartilage en forme de C appelés ménisques internes et externes agissent comme des amortisseurs entre le fémur et le tibia.

Les ligaments du genou

Les ligaments unissent les os du genou et assurent la stabilité du genou.

2) Qu’est-ce que l’arthrose du genou?

Dans certains cas, comme celui de l’arthrose, le cartilage qui permet aux os de bouger facilement peut être endommagé. En cas d’arthrose, le cartilage devient plus fin et plus fragile.

La dégénérescence du cartilage est un processus naturel, mais il peut être accéléré par divers facteurs tels que l’inflammation à long terme dans le genou, les blessures antérieures, ou des chirurgies telles que la réparation des ligaments croisés du genou. L’arthrose du genou peut être localisée dans un ou plusieurs compartiments du genou.

En raison de la destruction du cartilage lui-même, des altérations peuvent également se produire dans l’os juste en-dessous du cartilage. Par exemple, des excroissances osseuses, également appelées ostéophytes, peuvent se former autour d’une articulation. La capsule articulaire, les tendons et les muscles autour de l’articulation peuvent devenir irrités. Ceci peut conduire à une diminution de la fonctionnalité du genou et peut être accompagné de douleurs.

Toutes les personnes souffrant d’arthrose du genou n’auront pas besoin d’être opérées. L’intensité de la douleur et des symptômes varie d’un patient à l’autre. Certains patients peuvent montrer des signes d’arthrose à la radiographie, mais ne présentent pas de symptômes suffisamment graves pour envisager la chirurgie. Pour d’autres, l’arthrose est moins sévère, mais les limitations de la vie quotidienne sont plus importantes et diminuent la qualité de vie.

La décision de recourir à la chirurgie est toujours fondée sur votre situation personnelle, vos symptômes et l’imagerie médicale. L’opération est généralement conseillée aux patients qui présentent des plaintes modérées à sévères pendant les activités quotidiennes sur une longue période et à ceux qui souffrent de douleurs nocturnes quotidiennes.

3) Chirurgie de remplacement de genou

L’opération

La chirurgie permettra de rétablir le mouvement de glissement optimal entre les surfaces articulaires et de réduire la douleur et les limitations de mobilité. Pour ce faire, le chirurgien enlèvera les surfaces articulaires endommagées et placera la prothèse.

Ces dernières années, le nombre de prothèses de genou n’a cessé d’augmenter. La mise en place d’une prothèse de genou est une opération qui est devenue courante ces dernières années. Cette augmentation du nombre de cas conduit également à une meilleure maîtrise de l’ensemble du protocole, des innovations chirurgicales et matérielles. Cette évolution permet une récupération postopératoire plus rapide et facilite la reprise des activités par les patients.

L’approche chirurgicale

Selon votre type d’opération, votre morphologie et votre musculature, le chirurgien devra faire une incision d’environ 10 et 15 cm soit sur le devant du genou, soit une incision plus orientée vers la partie interne du genou.

La prothèse

Une prothèse est faite de matériaux de haute technologie :

  1. Alliage de chrome/cobalt ou titane pour les parties qui sont fixées à l’os.
  2. Pièce centrale en polyéthylène (un matériau central très résistant et résistant à l’usure) qui facilite le mouvement de glissement

La prothèse de genou peut être cimentée ou non cimentée.

En fonction de la localisation de l’arthrose, votre chirurgien peut opter pour une prothèse de genou bicompartimentale (totale) ou une prothèse de genou unicompartimentale.

Lors d’une arthroplastie totale du genou, le compartiment médial et le compartiment latéral sont tous deux remplacés. Dans certains cas, le cartilage derrière votre patella ou rotule sera également remplacé.

Lors d’une arthroplastie uni compartimentale du genou, seul le compartiment médial ou latéral est remplacé. Toutefois, si les deux compartiments présentent des signes d’arthrose, une prothèse totale du genou sera conseillée pour éviter une seconde intervention chirurgicale.

Le résultat final un an après l’opération est le même pour les différentes approches chirurgicales. Il est donc recommandé de choisir l’approche chirurgicale dans laquelle votre médecin est spécialisé. Votre chirurgien tiendra toujours compte de vos besoins personnels et de vos symptômes lorsqu’il prendra la décision de vous opérer.

L’objectif de la chirurgie de remplacement du genou est de :

  • Retrouver la mobilité (généralement entre 120° et 135°, mais cela dépendra aussi de votre mobilité préopératoire)
  • Diminuer les plaintes telles que la raideur et/ou la douleur
  • Améliorer votre qualité de vie
Updated on novembre 24, 2021

Cet article vous a-t-il été utile ?

Articles liés

Vous avez encore besoin d'aide ?